La route des marchés publics de Québec se poursuit pour l’équipe de Fou des Foodies. On traverse aujourd’hui la rivière (et non le fleuve) pour faire un tour au Marché public de Limoilou.

Portrait : Marché public de Limoilou // Fou des foodies

Un peu d’histoire

Contrairement à beaucoup de marchés au Québec, ce ne sont pas les producteurs agricoles qui ont eu l’idée d’un marché dans Limoilou, mais bien les citoyens du quartier. Regroupés autour du Collectif Rutabaga, ils gèrent bénévolement le marché, pour la deuxième année cet été. «Nous avons fait le choix de tenir le marché dans la rue, ce qui est rare au Québec, un peu comme nos amis de Fardoche au parc Durocher», raconte le président du Collectif Rutabaga, Claude Villeneuve. «C’est une manière d’occuper la rue, l’espace public, d’en faire un espace de rencontre. On veut que les producteurs rencontrent les urbains!» Ça, c’est le #Limoilove en pleine action.

Le marché de Limoilou est basé sur un principe simple, mais essentiel : les produits doivent provenir de la région de Québec étendue (incluant Charlevoix, la Côte-de-Beaupré, Chaudière-Appalaches et Portneuf). Le but est que le circuit soit court et que les aliments aient à faire le moins de route possible. Quand on parle de fraîcheur…

Portrait : Marché public de Limoilou // Fou des foodies

Pourquoi y aller?

À Limoilou, c’est la campagne qui s’invite en ville! Le Marché public de Limoilou, c’est l’occasion de faire le plein de produits frais et locaux tout en rencontrant de sympathiques petits producteurs (qui n’ont pas toujours les moyens d’avoir un stand dans un grand marché). On en profite aussi pour vivre l’ambiance de quartier : qu’on soit limoulois ou pas, on se sent chez soi!

«Le plus beau compliment que j’aie reçu, c’est quand un de mes amis, déménagé en banlieue, est venu faire un tour au marché. Il m’a dit qu’en 20 minutes, il a rencontré plus de gens qu’en 2 ans dans son quartier!» s’exclame avec fierté Claude Villeneuve. Parce qu’on peut aussi voisiner et bien manger en ville!

Portrait : Marché public de Limoilou // Fou des foodies

À ne pas manquer

  • Avec la Ferme Poulin-Turcotte, on découvre pas moins de 35 variétés de tomates cultivées sur l’île d’Orléans, sans pesticides.
  • On jazze notre fondue chinoise (oui, même l’été… suffit d’une journée de pluie!) grâce à la viande à fondue de canard des Canards des Cantons. Cet élevage familial, près de Stoneham, laisse ses canards gambader sur la ferme. Un canard heureux est un canard savoureux!
  • On s’initie à la délicate viande de chevreau avec les Caprices d’Orléans. Paraît que les cretons de chevreau font un malheur à la table du brunch!
  • On fait un petit voyage éclair au Mexique et on se rafraîchit avec les paletas (des pops typiques mexicains) faites artisanalement avec des fruits et légumes du marché par la famille derrière Rafaluccia.
  • On repense notre plateau de fromages en mode sucré-salé en accordant les fromages de la Fromagerie Ducrêt avec les confitures de Tigidou (dont on est complètement gagas).
  • Et surtout, on revient souvent au marché, car les producteurs sont en rotation chaque dimanche.

Surveillez aussi chaque semaine les vignettes de producteurs sur MonLimoilou.com.

Portrait : Marché public de Limoilou // Fou des foodies

Coordonnées et horaire

Marché public de Limoilou
3e Avenue, entre la 8e et la 9e Rue

Heures d’ouverture

Tous les dimanches de 11 h à 15 h

— Caroline
Photos : Catherine Côté