Source: Florian Pépellin http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Panorama_C%C3%B4te_Vermeille.JPG

Source : Florian Pépellin

Québec Exquis tire bientôt à sa fin et vous n’avez toujours pas eu le temps d’essayer le menu spécial de votre restaurant préféré? Cette année, les vins du Roussillon sont mis en valeur dans les établissements qui participent à Québec Exquis; il n’est donc pas trop tard pour faire son petit festin à la maison. Voici donc quelques suggestions pour partir à la découverte de cette région viticole française méconnue.

Le Roussillon est une terre de soleil et de mer et on le ressent dans les vins. Souvent dans l’ombre du Languedoc voisin (et même en SAQ, où ils sont classés dans la même catégorie), cette région a réussi le mariage délicat entre la générosité du climat le plus ensoleillé de France et la fraîcheur amenée par les Pyrénées et le vent du large de la Méditerranée.

Côté mer (blanc)

On se tourne vers un blanc qui fera honneur à un beau morceau de poisson grillé, présenté dans son plus simple appareil. Ici, la roussanne s’allie au grenache blanc et au maccabeo pour donner des vins qui sont généreux sans renier la Méditerranée voisine. Sur les tablettes de la SAQ, ils se font plutôt rares mais le Collioure du Domaine La Tour Vieille peut servir de belle introduction aux blancs de la région.

CCP_5524-2

Photo : Catherine Côté

 

Côté soleil (rouge)

Les choix sont nombreux en rouge. Ils ont la particularité de conserver une jolie fraîcheur malgré le soleil qui plombe presque à l’année. J’apprécie particulièrement les produits du domaine Ferrer-Ribière et d’Olivier Pithon, qui cultivent des vignes vénérables de carignan et de grenache. Avec la saison des grillades qui commence à se montrer le bout du nez, ils feront leur place à table si vous voulez un vin généreux, mais sans excès de lourdeur.

Côté nature

Grâce à son climat très favorable, le Roussillon est aussi une formidable pépinière de domaines qui pratiquent l’agriculture biologique et qui produisent des vins dans le courant des vins nature (suivez ce lien pour vous y retrouver dans le jargon), surtout disponibles en importation privée ou au restaurant. On aime particulièrement les produits de La Petite Baigneuse (en IP chez Primavin) et des Enfants Sauvages (en IP chez Les Vieux Garçons, mais pas en stock présentement).

Pourquoi ne pas terminer avec un vin doux naturel, dont la région a le secret? Entre Rivesaltes, Maury et Banyuls, ce n’est pas le choix qui manque. Vous pourrez vous gâter avec un vieux Maury de chez Mas Amiel (ou même un très vieux si vous avez une bonne nouvelle à fêter) qui offre une solution alternative hors du commun aux amateurs de porto tawny.

Bonne dégustation!

— Julien

Fou des foodies est fier d’être partenaire média de Québec Exquis. Cependant, toutes les opinions présentées sur le blogue sont celles de la rédaction de Fou des foodies.